Le dossier "boues rouges"

Alain Bombard et les Boues Rouges

Alain BOMBARD et les Boues Rouges.

Déjà à l'époque....

En 1964, Alain Bombard, célèbre biologiste, dénonce le précédent créé par l'autorisation des rejets de l'usine d'Alumine de Gardanne au large de Cassis au moyen d'un émissaire de 47 km de long, se déversant dans le canyon de Cassidaigne. Ecouter.
 

Agrandir la photo.

2018

28 avril 2018 : Après l'accident de pollution d'Alreo, les riverains invités sur le terrain. Lire l'article de La Provence.
26 avril 2018 : Reportage France2 sur le nuage rouge... Voir la vidéo.
26 avril 2018 : Après les boues rouges, les poussières de la discorde. Lire l'article paru dans Le Monde.
26 avril 2018 : Alteo : Plainte contre X au pénal. Lire l'article de La Provence.
14 mars 2018 : Lettre circulaire aux associations amies, diffusion de l'Echo des Calanques n° 63. Lire l'Echo des Calanques n° 59. L'usine de Gardanne en mauvaise posture...
05 mars 2018 : Cinq projets autour de la bauxite. Lire l'article de La provence.

2017

28 décembre 2017. Lettre circulaire aux associations amies, diffusion de l'Echo des Calanques n° 59. Lire l'Echo des Calanques n° 59.
10 décembre 2017. Lettre de l'association Bouc Bel Air Environnement au sujet du site de Mange Garri. Lire le document.
6 décembre 2017. Lettre circulaire aux associations amies, diffusion de l'Echo des Calanques n° 58. Lire l'Echo des Calanques n° 58.
15 novembre 2017. Lettre circulaire aux associations amies, diffusion de l'Echo des Calanques n° 57. Lire l'Echo des Calanques n° 57.
05 mai 2017. Lettre circulaire aux associations amies, diffusion de l'Echo des Calanques n° 56. Lire l'Echo des Calanques n° 56.
27 mars 2017. Lettre circulaire aux associations amies, diffusion de l'Echo des Calanques n° 55. Lire l'Echo des Calanques n° 55.
06 février 2017. Pollution métallique dans les Calanques : vers une résonnance européenne ? La Commission européenne a demandé à la France des précisions concernant l'autorisation des rejets de process de l'industriel Alteo dans la Méditerranée. La 4e réunion de la commission de suivi de site tenue jeudi 2 février n'a pas abordé ce sujet. Lire l'article ICI.
27 janvier 2017. Boues rouges de Gardanne : la Commission européenne veut des réponses. Lire l'article de Marsactu.
26 janvier 2017. A Gardanne, les Boues Rouges priées de se mettre au vert. Lire l'article de Libération.
18 janvier 2017. Le dossier Boues Rouges s'invite dans le débat de la Primaire de la gauche (suite) : la position de Vincent PEILLON. Lire l'article de La Provence.
14 janvier 2017. Le dossier Boues Rouges s'invite dans le débat de la Primaire de la gauche : la position de Benoît HAMON. Lire l'article de La Provence.

07 janvier 2017. Voeux du Président d'UCL.

J’ai le plaisir de vous adresser, en pièce jointe, le numéro 54 de notre magazine « L’Echo des Calanques » qui vient juste d’être édité. Il est consacré aux derniers développement de l’actualité environnementale concernant les calanques et la cité phocéenne. Notre combat pour la sauvegarde des calanques et pour la protection des territoire patrimoniaux de valeur de Marseille et alentours continue plus que jamais. Notre union massive fait notre force et nous remercions toutes les association qui nous aident sans relâche. 

Avec le Conseil d’Administration d’UCL, je vous présente nos souhaits les plus chaleureux pour l’an nouveau.

Bien cordialement.

Henry Augier

Président.

Lire le numéro 54 de « L’Echo des Calanques »

06 janvier 2017. Plusieurs recours en justice contre la dérogation accordée à Alteo. Lire l'article paru dans Le Monde.
05 janvier 2017. Nouveau recours contre les rejets en mer d'Alteo. Lire l'article paru dans La Provence.
04 janvier 2017. La pollution aux « boues rouges » continue de sévir à Gardanne. Lire l'article paru dans Bastamag.

2016

27 novembre 2016. Les opposants aux boues rouges répondent à Maud Fontenoy.

Madame Fontenoy veuillez trouvez nos réponses directement dans le texte de votre article du 24 novembre 2016 paru dans Valeurs Actuelles.
16 novembre 2016. Lettre circulaire aux associations amies, diffusion de l'Echo des Calanques n° 53. Lire l'Echo des Calanques n° 53.

28 septembre 2016. La 3ème réunion de la commission de suivi de site (CSS) pour les "boues
rouges" issues des installations d'Alteo à Gardanne (Bouches-du-Rhône) s'est tenue le 26 septembre. Les contrôles et expertises opérés permettent de noter des améliorations. Les expérimentations de l'industriel sur le traitement de ses effluents liquides pourraient aboutir à une mise en oeuvre de procédés dès 2019. Lire l'article paru dans Usine Nouvelle.

Lire le Communiqué de Presse de la Préfecture de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Préfecture des Bouches-du-Rhône.

Lire le Communiqué de Presse ALTEO (Post CSS).

Lire l'avis de l'ANSES relatif aux risques sanitaires du 25 juillet 2016. (Attention 61 pages...!)

 

27 septembre 2016. Boues Rouges : pour le préfet, "Alteo est dans les clous". Lire l'article paru dans La Provence.

26 septembre 2016. Boues rouges : les défenseurs de l'environnement réclament la fin des rejets d'Alteo. Lire l'article paru dans La Provence.

22 septembre 2016. Carton Rouge - Rassemblement contre les boues rouges toxiques.

Rassemblement contre les boues rouges toxiques le 26 septembre 2016 à 12H30 face à la préfecture de Marseille pour stopper la pollution des boues rouges toxiques de Gardanne.

https://www.facebook.com/events/1879814378917629/

A 14H30 aura lieu en préfecture la commission de suivi de site d’ALTEO qui présentera à la demande de Ségolène Royal sa méthodologie pour atteindre les objectifs de respect des normes des rejets en mer.

Nous remercions les 330 000 signataires qui œuvrent pour stopper cette pollution en mer et à terre.

Continuez a partager la pétition pour que notre message soit entendu et que nous ayons gain de cause.change.org/BoueRougeCalanques

9 septembre 2016. Samedi 1er octobre 2016 à 10h,venez dire STOP aux pollutions dans le Parc National des Calanques :  effluents industriels (ex boues rouges) et urbains (émissaire de Cortiou), sols pollués (Littoral Sud). Voir le Flyer de la manifestation.

2 septembre 2016. Ségolène Royal charge Manuel Valls...! Thalassa a diffusé ce vendredi soir un numéro consacré au scandale des boues rouges toxiques rejetées depuis 50 ans dans le parc national des calanques. Interrogée, Ségolène Royal affiche son impuissance et accuse le Premier ministre d'avoir donné son feu vert pour que l'usine puisse continuer ses rejets.Lire l'article de La Provence. Voir aussi la courte vidéo d'annonce de l'émission.
12 août 2016. Lettre circulaire aux associations amies, diffusion de l'Echo des Calanques n° 52, renouvèlement de l'invitation à la réunion du 2 septembre et à la participation à la manifestation à Cassis du 1er octobre 2016. Lire la lettre de Henry AUGIER. Lire l'Echo des Calanques n° 52.
28 juillet 2016. Revoir le reportage "Calanques en eaux troubles" de l'émission Envoyé Spécial. Lien vers la vidéo.
23 juillet 2016. Alteo face à ses rejets en mer. Lire l'article paru dans La Provence le 23072016.
27 juin 2016. Alteo ne respecte pas les limites réglementaires et rejette des déchets toxiques en mer au delà des seuils fixés par la convention de Barcelone et par l'État Français.
Lien vers l'arrêté de mise en demeure, en date du 21 juin 2016, à l'encontre de la société ALTEO GARDANNE concernant l'exploitation de son usine de fabrication d'alumines à Gardanne.

27 juin 2016. Le préfet met Alteo en demeure sur ses rejets en mer.

La Marseillaise révèle dans son édition du jour que le préfet a pris le 21 juin un arrêté de mise en demeure d'Alteo, qui exploite l'usine d'alumine de Gardanne. "Des dépassements de valeurs limites réglementaires ont été constatés le 8 mars par des inspecteurs de l'environnement lors d'un contrôle inopiné sur les rejets aqueux", écrit le quotidien.

Alteo a déjà bénéficié fin décembre d'une dérogation pour pouvoir continuer à rejeter en mer les eaux issues de son procédé de fabrication, dont la teneur en métaux lourds est au delà des taux légaux. L'exploitant est donc tenu de régulariser sa situation sous peine de sanctions.

Source : La Marseillaise

15 juin 2016. Rejets d'Alteo, dans l'attente des premières analyses... Lire l'article paru dans La Provence le 15062016.

4 mai 2016. Plus que 18 jours pour financer les recours en justice contre les boues rouges

Lire l'article paru dans Var-Matin

4 mai 2016. Alteo : "L'usine de Gardanne est une vieille dame usée et fatiguée"

Lire l'article paru dans La Provence.

24 avril 2016. Même dans le Sud-Ouest l'inquiétude grandit......

Gardanne, c'est bien loin de Bordeaux, là-bas, dans les Bouches-du-Rhône, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Mais c'est aussi le théâtre d'un véritable drame écologique qui nous concerne tous, car il porte atteinte à la Méditerranée, perle de notre patrimoine naturel.

Lire la suite de  l'article.
5 avril 2016. Il n'y a pas urgence...! Le Parc national des Calanques est empoisonné par les rejets de l'usine d'alumine de Gardanne... Il n'y a pas urgence ! Lire l'Echo des Calanques N°51.
1 avril 2016. Boues Rouges : Un poisson d'avril de mauvais goût..! Lire l'article de La Provence ICI.

22 mars 2016. Ségolène Royal : "Sur Alteo, je ne lâcherai pas".

Lire l'article de La Provence ICI.

19 mars 2016. Le producteur d'alumine Altéo a confirmé, lors de la première réunion de la commission de suivi de site, examiner trois types de solutions pour rester dans les seuils fixés pour certains polluants présents dans les effluents rejetés en mer. Lire le communiqué de presse.

19 mars 2016. Les combattants de la dernière heure.

Le « mot du Maire » de La Ciotat trouvé sur le site internet de la ville (lien) et reproduit ICI. Je vous encourage même à lire attentivement le dernier paragraphe... !

17 mars 2016. Pollution métallique : un rapport d'Altéo sur les solutions de traitement en septembre ? Lire l'article ICI.

Lire l'arrêté d'urgence de la Préfecture.

11 mars 2016. Échappé d'Alteo, un nuage de soude traverse Gardanne.

Mercredi, la rupture d'une canalisation sous pression a laissé s'échapper de la vapeur d'eau chargée en soude. Dans le centre-ville, voitures et bâtiments sont recouverts d'une pellicule blanchâtre. Lire l'article paru dans La Provence.

24 février 2016. La requête réclamant l'arrêt du déversement d'effluents industriels par l'usine Alteo de Gardanne a été rejetée, vendredi.

Lire l'article paru sur le site lemonde.fr : Boues rouges dans les calanques _ un « blanc-seing » pour polluer.

Lire l'article paru dans La Provence du 27 février.

24 février 2016. Marseille : pollutions marines d'Altéo : scandale ou vilain procès ?

Lire l'article paru sur la provence.com. Apprécier l'expression "Les associations enférocées"

23 février 2016. Boues rouges d'Altéo : le tribunal examine le référé contre l'autorisation préfectorale.

Lire l'article de France 3 Provence Alpes.

Voir la vidéo correspondante.

21 février 2016. Comment la France a perdu Pechiney.....

L'explication d'Edith CRESSON, ancienne Premier Ministre. Voir la vidéo

20 février 2016. La question du député Christophe Prémat du 19/01/2016 au Ministre des finances.

M. le député aimerait savoir si le ministre peut demander à la direction nationale
d'enquêtes fiscales de contrôler les facturations à l'export d'Altéo ainsi que les conditions d'achat du minerai afin que des éclairages supplémentaires puissent être apportés sur ce dossier suscitant interrogations. Lire la question.

15 février 2016. L'Arrêté Préfectoral de Comité de Suivi de Site ALTEO. Lire l'intégralité de l'arrêté.
3 février 2016. Le futur tramway du pays d'Aubagne pourrait buter sur la canalisation d'Alteo. Lire l'article paru sur Marsactu.
1 février 2016. Demain La Corse. Non Aux Boues Rouges. Lire l'article.

30 janvier 2016. Boues rouges : Manifestation : Stop Scandale Boues Rouges. Ce samedi 30 janvier 14h place Baret Marseille - Devant la préfecture.

Le grand quotidien Sud-Ouest en parle sur son site. Lire l'article.

Lire l'article paru sur le site de La Provence le 31 janvier 2016.

29 janvier 2016. Boues rouges : images sous-marines exclusives

Pour la toute première fois, les caméras de la Provence.com ont pu pénétrer dans la galerie en béton qui protège les deux conduites à l'intérieur desquelles les résidus de la fabrication de l'alumine de l'usine Alteo sont acheminés depuis Gardanne et rejetés jusqu'au large de Cassis, en plein cœur du Parc national des Calanques. Des images exceptionnelles.

Voir la vidéo de ce reportage en cliquant sur ce lien.

23 janvier 2016. Bernard HAMEL a fait une synthèse des 78 pages de l'arrêté du 28 décembre 2015 sur les rejets Alteo.

L'arrêté préfectoral du 28 décembre 2015

L'usine de Gardanne déverse son cocktail polluant (appelé "boues rouges") en mer depuis 1966 soit prés de 30 millions de tonnes à ce jour.

En 1996 un arrêté préfectoral impose enfin à l'usine de trouver une solution et de cesser tout rejet en mer (tout rejet veut bien dire plus rien) en 20 ans, soit arrêt total des rejets en mer le 31 décembre 2015 au plus tard.

L'exploitant Alteo par une communication habile développée quelques années avant l'échéance, arrive à faire croire que les boues rouges se résument à la partie solide (particules rouges) et surtout visible. Par des études réalisées à la demande d'Alteo, la société affirme que son cocktail n'est pas si polluant ni si dangereux que cela! Evidemment en arrière plan il y a : si vous m'imposez une telle contrainte de dépollution, je ne serai plus compétitif, je perdrai mes marchés....et je serai obligé de fermer l'usine. Le chantage à l'emploi pur et dur.

Alteo annonce alors qu'il ne sera en mesure au 1 janvier 2016 que de filtrer et de débarrasser les rejets de la partie visible rouge (incorrectement dénommée boues rouges). C'est un premier pas mais loin d'être suffisant puisque tous les polluants sont présents dans les eaux résiduelles. Parmi tous les composants de ces rejets, il y en 6 pour lesquels la concentration est toujours supérieure aux normes européennes qui datent de 1998 (Aluminium, arsenic...). Pour ces 6 composants Alteo bénéficie d'une dérogation accordée par le préfet. A raison d'un débit des rejets de 270 m3 par heure (oui, 270 M3 par heure!) cela représente des tonnages impressionnants en une année. Alteo fait donc une nouvelle demande d'autorisation de rejet d'effluents liquides à partir du 1 janvier 2016 pour 30 ans.

L'arrêté du 28 décembre 2015 lui accorde 6 ans soit jusqu'au 31 décembre 2021. Mais, là nouveau tour de passe-passe, ce n'est pas l'arrêt total des rejets comme beaucoup croient le comprendre, mais ces 6 ans doivent simplement permettre à Alteo de respecter enfin les normes européennes sur 6 composants pour lesquels les rejets sont "hors des clous" depuis près de 20 ans! C'est donc le "minimum syndical" qui est demandé à Alteo. Les normes européennes définissent des taux de concentration maximum exprimés en milligramme par litre de liquide rejeté. A raison de 270m3 de liquide rejeté par heure on arrive à des volumes de matière rejetés pharamineux. Par exemple, aujourd'hui Alteo annonce dans le rejet actuel un taux de 1,7mg/l pour l'arsenic. La norme impose un taux maximum de 0,05mg/l (34 fois moins!). Compte tenu des débits colossaux rejetés, sur l'année Alteo rejette aujourd'hui 4000 kg d'arsenic par an au large de Cassis et s'il se contente de respecter la norme ce sera encore 118 kg d'arsenic par an. A partir de 2021, ce rejet se fera encore pendant au moins 9 ans (voilà pourquoi une autorisation de 15 ans a été donnée par l'arrêté pour la conduite).

Bernard Hamel

09 janvier 2016. Boues rouges : Le Parc National des Calanques s'en mêle. Lire l'article de La Provence.
07 janvier 2016. Démocratie bafouée. Ce qui vient de se passer dans notre pays est un déni à la démocratie et la décision qui vient d'être prise par le gouvernement doit être dénoncée haut et fort comme une injure aux valeurs républicaines de la France. Lire le document.

07 janvier 2016.

Le préfet des Bouches-du-Rhône, Stéphane Bouillon, vient d'autoriser par arrêté la société Alteo, implantée à Gardanne, à poursuivre les rejets en mer de ses effluents liquides pour une durée de six ans, au-delà de la date butoir du 31 décembre 2015.

Si vous souhaitez lire l'Arrêté d'autorisation du 28 décembre 2015 - format : PDF, clickez ICI.

Si vous souhaitez lire l'Arrêté de renouvellement du 28 décembre 2015 - format : PDF, clickez ICI.

Si vous souhaitez voir la Carte de la canalisation sous marine annexée à l'Arrêté de renouvellement - format : PDF, clickez ICI.

06 janvier 2016. Document intitulé A marseille l'encombrant heritage des crassiers d alumine à lire ICI.

02 janvier 2016.

La polémique sur l'autorisation de rejets de boues rouges dans les calanques suscite aussi un élan de protestation citoyen. Une pétition est en ligne.

Après la polémique lancée par Ségolène Royal qui "désapprouve" la décision du préfet de Paca d'autoriser pendant six ans le rejet des métaux dans le parc national des Calanques, une pétition lancée par Collectifs Littoral, permet aux particuliers et citoyens de prendre part au mouvement de protestation. 

Elle a déjà recueilli près de 5.000 signatures.

Son but est notamment de dénoncer "ces rejets, qui diffuseront largement dans les eaux du Parc national jusqu'à la cote et les plages", et "auront un impact désastreux sur le plancton, la faune et la flore marines, empoisonneront la mer dans laquelle nous nous baignons et les poissons que nous mangeons".

L'usine d'alumine de Gardanne emploie 400 personnes. Source ICI.

2015

30 décembre 2015. Boues rouges : Alteo autorisé à poursuivre les rejets.

Le préfet des Bouches-du-Rhône, Stéphane Bouillon, vient d'autoriser par arrêté la société Alteo, implantée à Gardanne, à poursuivre les rejets en mer de ses effluents liquides pour une durée de six ans, au-delà de la date butoir du 31 décembre 2015. Et le représentant de l'Etat autorise logiquement Alteo à continuer à occuper le domaine public maritime avec la longue canalisation qui permet à l'industriel de rejeter ses effluents au large des côtes, dans le canyon sous-marin de Cassidaigne. Cette double décision se fonde notamment sur l'avis rendu le 22 décembre dernier par le Conseil supérieur de la prévention des risques technologiques (CSPRT), et les avis émis au cours des mois précédents par le Parc national des Calanques et le Conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques (Coderst).

L'arrêté du préfet reprend par ailleurs plusieurs des souhaits et demandes exprimés par le CSPRT, à savoir la poursuite des évaluation des risques sanitaires des rejets en mer et des émissions de poussières liées au stockage de boues séchées, la mise en place "au plus vite" d'une Commission de suivi de site qui devra avoir l'oeil sur les installations terrestres d'Alteo à Gardanne et Mange Garri, et enfin la constitution d'un nouveau conseil scientifique dont la mission première sera de définir les modalités d'un suivi renforcé de l'impact des effluents sur le milieu marin. Dans son avis, le conseil rappelle également que l'usine de Gardanne bénéficie d'une dérogation pour rejeter dans l'atmosphère du dioxyde d'azote; dérogation dont l'échéance est fixée au 31 décembre 2018.

Une décision préfectorale très contestée, y compris au sein du CSPRT puisque l'avis favorable du conseil n'a obtenu que 16 votes de soutien, face à 7 votes "contre" et surtout 13 abstentions. "Un véritable permis de polluer et de tuer la vie marine", déplore Henri Augier, président d'Union calanques littoral et porte-parole des associations et collectif unis, appuyé par Gérard Carrodano, premier prud'homme de La Ciotat et porte-parole des pêcheurs locaux. Tous deux avaient d'ailleurs déjà vivement dénoncé "les conditions antidémocratiques" dans lesquelles le Coderst, s'était réuni le 4 décembre à la préfecture pour rendre un premier avis favorable à Alteo. Il est vrai que l'arrêté du préfet intervient dans un contexte déjà très tendu autour de ce dossier ultrasensible aux multiples implications politiques et économiques, où s'opposent des exigences apparemment contradictoires en matière d'emploi et de préservation de l'environnement. Contexte marqué par la publication le 21 décembre d'une note de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), saisie par le ministère de l'Ecologie, confirmant la contamination, notamment par trois métaux lourds (aluminium, vanadium et titane) des poissons évoluant à proximité du site de rejets, mais aussi et surtout la prise de position très ferme de la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal, le 24 novembre dernier, affirmant son intention de ne pas autoriser Alteo à rejeter ses effluents en mer au-delà du 31 décembre 2015...

22 décembre 2015. 

Le Conseil supérieur de la prévention des risques technologiques (CSPRT) s'est prononcé ce mardi pour une poursuite de l'activité de l'industriel Altéo (Bouches-du-Rhône), dont une partie des boues rouges toxiques finissent dans la Méditerranée, mais en ramenant à six ans le délai pour cesser ces rejets, selon France nature environnement. Lire l'article.

21 décembre 2015. Alteo attend la confirmation de la "bonne nouvelle", les opposants fulminent. Lire l'article de La Provence.
13 décembre 2015. Le CD13 a signé le manifeste pour l'arrêt des rejets.
4 décembre 2015. 

BOUES ROUGES : MASCARADE DE DEMOCRATIE AU CODERST.

Vous pourrez lire ICI le texte diffusé actuellement très largement par Henry AUGIER et Gérard CARRODANO pour dénoncer le déroulement antidémocratique de la réunion et la décision scandaleuse de la CODERST. Le combat continue plus que jamais !

Lire l'article de Michel MAZZOLENI sur mediapart : BOUES ROUGES : MASCARADE DE DEMOCRATIE AU CODERST. L'article est ICI.

Voir aussi l'article paru dans La Marseillaise ICI.

2 décembre 2015. L'UCL (Union Calanques Littoral) vient de nous informer d'une action en urgence (quelques jours seulement), pour donner des arguments à notre ministre de l'environnement, pour contrer l'autorisation de polluer (encore 30 ans) les Calanques avec les boues rouges (résidus issus de l'usine de Gardanne).
Cette action est un manifeste, qui concerne les Associations. Lire le manifeste.
Voici le lien qui permet d'y participer :
http://collectifslittoral.fr/index.php/fr/?option=com_content&view=article&id=86
1 décembre 2015.  Dernière ligne droite pour le dossier Alteo : l'arrêté préfectoral doit sortir prochainement puisque l'autorisation actuelle de rejets en mer d'Alteo arrive à échéance le 31 décembre 2015! Problème : entre la COP21 et la courbe de chômage nos décideurs ont du mal à "cracher le morceau". 

Ségolène Royal affirme férailler dur contre les lobbies industriels...et gouvernementaux. 

ICI le dernier communiqué presse de France Nature Environnement (dont la FFFCAM est adhérente). L'exigence de trouver une solution en deux ans est un minimum réaliste et permet de sauver la face de toutes les parties prenantes. 

Il faut que les associations appuient cette demande. Un manifeste devrait circuler pour appuyer cette demande pour le plus grand bien du parc national des Calanques. 

26 novembre 2015. Boues rouges : Ségolène Royal brandit toujours son opposition. Lire l'article paru sur Marsactu.
25 novembre 2015. Invitée de France Inter hier, Ségolène Royal a réitéré son opposition aux rejets industriels en mer. Lire l'article de La Provence.

6 novembre 2015. Alteo : la commission d'enquête dit oui.

Sans surprise, comme le pressentaient les (nombreux) opposants à l'industriel, la commission d'enquête publique a rendu un avis favorable au renouvellement de l'autorisation d'exploiter de l'usine d'alumine de Gardanne, Alteo. En 40 jours, au cours de ses 72 permanences sur les 27 communes concernées et après avoir réuni 2 300 contributions du public, la commission a pourtant pu constater que "l'acceptabilité du projet était loin d'être acquise, tant par les riverains que les pêcheurs professionnels et les différentes associations". Néanmoins, après avoir pris en compte "les trois enjeux essentiels et imbriqués : environnementaux, économiques et sociaux", tout en actant les "nombreux investissements" de l'industriel, la commission, à l'unanimité de ses membres, a donc rendu un avis favorable. Lire l'article de La Provence du 6 novembre 2015.

Lire les Conclusions et avis Société Altéo Gardanne - Tome II.

Le lien pour l'ensemble des documents produits par la commission.

14 octobre 2015. L'avis de EELV. Lire le rapport.
2 octobre 2015. La réponse qu'a déposée France Nature Environnement (FNE) PACA dans le cadre de l'enquête publique concernant le rejet Altéo : avis défavorable. Lire le document.
26 septembre 2015. Lire l'article dans La Provence Edition Marseille.
26 septembre 2015. Voilà c'est fini. Et le suspense est quasi nul... Lire l'article de La Provence
26 septembre 2015. Décès de Yves Lancelot. Lire l'article.
23 septembre 2015. Avis du Conseil de Développement de Marseille Provence Métropole. Lire le document.

18 septembre 2015. Réservez votre mercredi 23 septembre 2015 de 18h à 20h.

Les rejets en mer ont rendez-vous avec l'histoire. La notre, pas celle de nos enfants.
La dernière fois c'était en 1963 quand Alain Bombard et Paul Ricard avertissaient que les rejets de l'usine de Gardanne causeraient une pollution massive de la mer.

50 ans après, ce sont les pécheurs, les associations soutenue par la population du littoral qui ensemble, reprennent cette mobilisation bien légitime à la veille du COP21. Tenter de ralentir le réchauffement climatique doit aussi passer par la protection de la mer qui, à elle seule, contribue par le phytoplancton et les prairies de posidonies à la génération des 2 tiers d'oxygène pour notre planète.

Venez vous exprimer sur la demande d'ALTEO  de rejeter encore pendant 30 ans ses poisons.
La réunion publique ouverte à tous sera placée sous l'égide de l'association Union Calanques Littoral avec le concours des collectifs littoral, des prud'homies de pécheurs et la participation de journalistes indépendants pour faciliter le déroulé.

La diffusion en direct sera accéssible à l'adresse www.cprt.tv

Faites passer l'info, au risque de faire salle comble ; nous prévoyons de sonoriser les extérieurs pour rendre audibles. les débats et témoignages du plateau. Voir le programme.

 

16 septembre 2015. Lettre du Président de la FFCAM au commissaire enquêteur.

Le signalement de l'enquête publique, assorti de l'expression d'une "très forte préoccupation" de la FFCAM, figure sur le site Internet et la page Facebook  de la fédération. 

Georges ELZIERE, Président de la FFCAM, a signé une lettre dans le même sens au commissaire enquêteur. Lire la lettre.

14 septembre 2015. Le conseil municipal de Marseille du 14 sept. 

Le sujet Alteo est traité à la 24 ème minute et dure 30 minutes avec différents intervenants. Parfois des déclarations bien étonnantes... Où on découvre que l'Etat a été laxiste, Alteo arrogant et que tout le monde s'en foutait! 

Et qu'Alteo n'agira que si on lui met la pression. Voir la vidéo.
11 septembre 2015. Le seul débat publique organisé à Gardanne..... On n'a pas avancé d'un iota...! Lire l'article.

9 septembre 2015. Vidéo : les boues rouges inquiètent toujours.

Jean Trapani, gérant du port départemental de la ville évoque son combat contre cette pollution qui ravage l'environnement dans cette vidéo de 10 minutes :

Sur le site de La Provence

Ou directement sur dailymotion

9 septembre 2015. Analyse de la situation par le président de l'association fédérative Union Calanques Littoral. Lire l'article.

8 septembre 2015. Les pêcheurs de Côte d'Azur demandent l'interdiction des rejets de boues rouges. Lire l'article.

Voir l'article et la vidéo sur le site de Basta ICI.

Vidéo réalisée par les initiateurs de la pétition demandant l'interdiction des rejets ICI.

3 septembre 2015. Tout le monde avait compris qu'il fallait attendre, on avait tout faux.

L'enquête publique d'avril 2015 a été retirée à la demande de notre Ministre de l'Ecologie Mme Royal à grand renfort de communication le temps de réaliser des expertises complémentaires sous la direction de l'ANSES.

Tout le monde avait compris qu'il fallait attendre, on avait tout faux.

QUESTION : Pouvez-vous m'indiquer dans quel classeur se trouvent ces nouvelles expertises ou ensemble d'avis complémentaires... ?

REPONSE du Président de la commission d'enquête, le 03/09/2015 lors de sa permanence de Bouc Bel Air : Elles ne sont pas produites.

Lire le blog de Miche MAZZOLINI sur le site mediapart.

Lire le courrier de Pierre Yzombard Administrateur PNC adressé à Monsieur Jean-Pierre FERRARA Président de la commission d'enquête sur les rejets de l'usine de Gardanne.

31 août 2015. Les conséquences du rejet des effluents liquides.

Dans cette interview de Gérard Rivoire, conseiller en écologie nous vous invitons à comprendre les impacts qu'auront ces futurs rejets liquides en mer. Un véritable scandale qu'il... Lire la suite

30 août 2015. CALANQUES Plus de boues rouges mais toujours des rejets toxiques. Lire l'article.
28 août 2015. Cassis : Trapani et Carrasco mobilisés contre les boues rouges. Lire l'article.
28 août 2015. Article paru sur le blog de Carnoux Progres. Lire l'article.
23 août 2015. Mobilisation contre les rejets en mer de l'usine de Gardanne. Lire l'article.

18 août 2015. Stop aux rejets toxiques en mer entre Cassis et La Ciotat.

signer la pétition, « Président de la commission d'enquête: Stop aux rejets toxiques en mer entre Cassis et La Ciotat ».

Voici le lien:

http://www.change.org/p/pr%C3%A9sident-de-la-commission-d-enqu%C3%AAte-stop-aux-rejets-toxiques-en-mer-entre-cassis-et-la-ciotat

17 août 2015. Boues rouges : début de l'enquête publique.

Il est maintenant possible de s'exprimer sur ce sujet... Voir documents joints.

Afin de permettre, dans les délais, la prise de décision des autorités compétentes sur les demandes formulées par les sociétés Altéo et Aluminium Péchiney, l'enquête publique sera reprogrammée du 17 août au 25 septembre 2015.

Les rapports du BRGM, de l'ANSES et de l'IFREMER ainsi que les réponses de l'exploitant seront joints au dossier de l'enquête publique.

Pour faciliter la participation du public, une réunion publique sera organisée sur la commune de Gardanne.

Tout nouvel élément ou résultats d'analyse seront susceptibles d'être intégrés à l'enquête publique conformément à l'article R 512-7 du code de l'environnement et toute nouvelle étude sera rendue publique sans délai.

Après clôture de l'enquête publique et remise du rapport de la commission d'enquête, le dossier sera soumis à l'avis du conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques (CODERST) ainsi qu'au conseil supérieur de la prévention des risques technologiques (CSPRT).

Le préfet des Bouches-du-Rhône prendra ensuite sa décision au vu de l'ensemble des avis des organismes sollicités, des informations du dossier et des résultats complets des différentes études, après une étroite concertation avec les instances et autorités concernées.

Lire l'arrêté d'ouverture d'enquête

Lire l'avis d'enquête publique

Lire le Communiqué de Presse Alteo

13 août 2015. Rappel : ouverture d'une enquête publique sur les rejets de boues rouges. Lire l'article.

9 août 2015. Pétition contre les boues rouges.

Les associations et les particuliers signataires demandent l'arrêt total des rejets industriels épais et liquides de l'usine de fabrication d'alumine de Gardanne, qui se déversent dans le canyon de Cassidaigne, à 7 km au large de Cassis et qui engendrent une pollution intolérable dans la partie marine du Parc National des Calanques. Signer la pétition.
20 juillet 2015. Rejet des boues rouges : Une enquête publique sur ce sujet démarre le 16 août prochain.... Lire l'article.
27 mai 2015. Article du Canard Enchainé. Lire l'article.
9 avril 2015. Rejet des boues rouges de Gardanne : l'enquête publique reportée.

Ségolène Royal a demandé à l'usine d'alumine Alteo de nouvelles analyses sur la contamination des poissons exposés aux effluents issus du traitement des boues rouges, suite à un rapport de l'Anses alors que le BRGM juge les filtres presse pertinents. Lire l'article.

7 avril 2015. Liens vers le rapport du BRGM de décembre 2014 et celui de l'Anses sur les boues rouges :

http://www.brgm.fr/actualites/rapport-tierce-expertise-sur-usine-alumines-alteo-gardanne 

https://www.anses.fr/fr/documents/ERCA2014sa0223.pdf

9 mars 2015. Boues rouges Alteo : les Verts écrivent "leur étonnement" à Royal

Christian Desplats et Sophie Camard, deux conseillers régionaux du groupe Europe écologie-les Verts-Parti occitan, ont écrit à la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, le 2 mars dernier.

Dans leur courrier, les deux élus s'étonnent que les résultats de l'expertise du Bureau de recherche géologique et minière (BRGM), saisi par la ministre en personne pour décider de l'attitude envers l'usine d'alumine Alteo, ne soient toujours pas rendus publics... six mois après son lancement ! "De plus, poursuivent-ils perplexes, lors d'une rencontre avec l'industriel, le 9 janvier dernier sur le site de l'usine de Gardanne, nous avons été étonnés d'apprendre que l'entreprise disposait de ce rapport ainsi que de l'ensemble de ses conclusions... "

Seul Alteo semble donc avoir été destinataire de l'expertise. Les riverains apprécieront.

5 mars 2015. Lors d'une réunion en présence d'un représentant d'Altéo au « sourire narquois » les participants en ont conclu que le dossier de l'industriel auprès du BRGM recevait un avis favorable.

CE N'EST QU'UNE RUMEUR MAIS QUAND MEME. Lire la suite...

21 février 2015. 2 Articles parus dans La Provence. (1)Sources Polluées..? (2)Rapport BRGM interdit...?.

2014

12 décembre 2014. Anne Sylvain a enquêté sur les rejets de bauxite de la société Alteo à Gardanne. Sur le plateau du Grand soir 3, elle apporte de nouveaux éclairages. Voir l'article et la vidéo.
12 décembre 2014. Après l'enquête d'Anne Sylvain pour le Grand soir 3 sur les boues rouges de Gardanne, Ségolène Royal, la ministre de l'Écologie, réagit depuis Lima. Voir l'article et la vidéo.
12 décembre 2014. L'usine d'alumine Alteo de Gardanne fête ses 120 ans samedi. Mais cet anniversaire pourrait être gâché par des questions soulevées par ses riverains : que faire des déchets, jusqu'ici répandus dans la Méditerranée ? Et sont-ils toxiques ? Une enquête d'Anne Sylvain pour le Grand Soir 3. Voir l'article et la vidéo.
10 décembre 2014. L'auteur de la pétition Non aux rejets de boues rouges en mer a une annonce à faire à tous les signataires. Les premiers résultats des études scientifiques indépendantes à notre disposition tendent à prouver que la Bauxaline (boues rouges) est toxique. Pour lire cette annonce, veuillez ouvrir la page suivante : http://www.petitions24.net/read/14809/24261563
10 décembre 2014. Un site d'information sur le net assure que les boues rouges de l'usine gardannaise stockées sur Bouc-Bel-Air seraient, notamment, radioactives. Lire l'article...
10 décembre 2014.Quel avenir pour les boues rouges de Gardanne ?L'interdiction pour la société Alteo de rejeter ses boues rouges directement en Méditerranée se rapproche à grand pas. Après avoir optimisé le process de traitement de ses boues, l'industriel est sur la piste de solutions de valorisation. Lire l'article et voir la vidéo...
1 décembre 2014.Alteo, un fabricant d'alumines situé à Gardanne, dans les Bouches-du-Rhône, rejetait jusqu'à présent tous ses résidus industriels - des boues rouges - dans le parc national des Calanques. Lire la suite...

23 novembre 2014. Communiqué de l'Union Régionale Naturiste PACA/Corse :

Nous avons convenu lors de notre CA du samedi 22 novembre que la FFN ferait circuler la pétition contre les boues rouges par le biais d'un large mailing diffusés auprès de tous (associations, partenaires, SNCA, clubs, adhérents directs). Je vous avais promis de vous faire un courrier d'explication pour que cet envoie puisse être compris par tous, le voici.
FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT, dont nous sommes partenaires, nous alerte sur une catastrophe sanitaire et environnementale qui se produit au large de Cassis dans le périmètre du Parc National des Calanques. Les boues rouges sont rejetées en mer à 7km de Cassis, par 320 mètres de profondeur, depuis 1966. Ces rejets devaient s'arrêter à la fin décembre 2015 mais une proposition de rejets sous forme liquides chimiques a reçu un avis conforme de la part des autorités et du Parc National des Calanques. Décision que nous ne pouvons accepter sans rien faire. Ces rejets chimiques en mer sont hautement toxiques, ils présentent des risques cancérigènes et fortement altéragènes sur la faune marine.
Soucieux de la protection de l'environnement, la FFN souhaite relayer très largement cette information auprès de vous tous. Dans cette optique, l'Union Régionale Naturiste PACA/Corse, en collaboration avec l'Association Naturiste Phocéenne a mis en place une pétition papier (les pétitions sur internet n'étant pas recevables). Cette pétition (en pièce jointe) sera ensuite donnée en mains propres au préfet à la fin de l'enquête publique prévue pour la fin janvier 2015.
Nous espérons que vous la diffuserez autour de vous pour qu'un maximum de naturistes (et non naturistes) la signent. La FFN souhaite rassembler au minimum 5000 signatures, aidez nous à obtenir ce chiffre !
La planète a besoin de vous, mobilisons nous.
Cette démarche éco-responsable aura aussi pour impact de démontrer que nous sommes partie prenante dans la protection de notre planète sur des sujets qui nous touchent tous.
Une fois les signatures récoltées, vous transmettez par courrier (ou par mail, en scannant les pétitions) les feuilles signées à :
Bruno Saurez (Vice-Président de l'Union Régionale Naturiste PACA/Corse) 0612810522
16 Avenue Mistral Bat E
Résidence Ganay Pugette
13009 Marseille
15 novembre 2014. Territoires sans ménagement (4) - Les boues rouges et le Parc National des Calanques. Avec : Béatrice de Crozet, du Comité écologique de sauvegarde de la Ciotat ; Françoise Degert, journaliste et Mona Jourdan, spécialiste de géologie. Ecouter l'émission Terre à terre.
1 octobre 2014. Calendrier de la procédure ICPE - Usine d'Alumine de Gardanne. Voir le calendrier.
1 octobre 2014. Article paru dans la Newsletter du Parc National des Calanques. Lire l'article.
27 septembre 2014. Article paru dans La Provence. Lire l'article.
20 septembre 2014. Article paru dans La Provence. Lire l'article.
19 septembre 2014. Communiqué de Mme Ségolène Royal Ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie. Lire le communiqué.
 
COMITE DEPARTEMENTAL BOUCHES DU RHONE
14 QUAI DE RIVE NEUVE
13007  MARSEILLE
Contactez-nous
Tél. 04 91 54 36 94 / 04 91 54 25 84
Rechercher